Les aides aux agriculteurs en difficulté – Mon Hangar

Des aides aux agriculteurs en difficulté sont proposées pour leur permettre de sauver leur exploitation et d'aborder l'avenir sereinement.

Les aides aux agriculteurs en difficulté se multiplient pour répondre à un besoin de plus en plus pressant. La pandémie, les conditions météorologiques, ou bien encore la variation des prix sont autant de facteurs externes que l’agriculteur ne peut pas contrôler. Des facteurs susceptibles de mettre en péril son exploitation. Pour cette raison, il est essentiel de connaître les aides existantes pour les agriculteurs afin de ne pas rater une occasion de sauver leur activité. 

Agriculteurs, demandez de l’aide

La première étape, avant même de prendre connaissance des aides existantes, c’est de reconnaître que l’on en a besoin. Quel que soit le type d’exploitation, les agriculteurs pratiquent chaque jour un métier éprouvant. La responsabilité de maintenir une exploitation à flot est écrasante. Et le plus frustrant dans tout cela, ce sont les éléments incontrôlables qui mettent les agriculteurs en difficulté. Par exemple, un vigneron n’est pas responsable du gel qui a détruit une partie de sa future récolte.

Bien que le travail acharné pour faire vivre l’exploitation d’un agriculteur lui occupe tout son temps, il est nécessaire pour lui de prendre un peu de recul pour analyser sa situation. Ai-je encore de l’énergie ? Quelle est ma situation financière ? Si je continue dans cette direction, à quoi ressemblera ma ferme dans 1 an ? Autant de questions essentielles à se poser pour reconnaître le besoin d’aide qu’un agriculteur peut avoir.

Une fois la première étape de prise de conscience effectuée, il ne faut surtout pas culpabiliser sur le fait de demander. Les aides pour les agriculteurs sont justement faites pour cela. Il n’y a aucune honte à en bénéficier quand cela est nécessaire. Au contraire, un agriculteur en faillite et n’ayant pas demandé d’aide aura du mal à s’en remettre sur les plans personnels et professionnels, bien que des solutions de reconversion existent.

L’accompagnement des agriculteurs en difficulté

Avant même de parler des aides financières pour les agriculteurs en difficulté, un aspect souvent négligé est à aborder. Il s’agit de celui de la santé. Les exploitants mettent 100% de leur énergie dans leur activité. A long terme, cela affecte leur santé physique, mais également psychique. Pour faire face aux difficultés qu’ils rencontrent, les agriculteurs se doivent d’avoir l’esprit clair et reposé. La Mutualité Sociale Agricole (MSA) l’a bien compris en proposant des programmes spécifiques.

Agri’écoute est une plateforme téléphonique à l’attention des agriculteurs en difficulté. Ces derniers peuvent appeler gratuitement et bénéficier en premier lieu d’une écoute. La solitude, le mal-être et la dépression touchent de nombreuses personnes dans le monde agricole. Il est donc important de ne pas rester seul.

La MSA intervient également pour soutenir les agriculteurs épuisés par leur travail. Cette aide au répit, en cas d’épuisement professionnel, permet aux exploitants et salariés agricoles de se faire remplacer. Elle se présente sous la forme d’une aide financière pour permettre d’engager un remplaçant le temps de souffler.

Les aides financières aux agriculteurs

En plus des subventions pour les agriculteurs, l’Etat propose une série d’aides pour les agriculteurs en difficulté. Celles-ci étant susceptibles d’évoluer en fonction du contexte, il est impératif pour un exploitant de se rapprocher régulièrement de la Chambre d’agriculture de sa région.

En 2021, à la suite de l’impact de la pandémie sur les activités des exploitations, une aide à la relance de l’exploitation agricole (AREA) a été mise en place. Afin de l’obtenir, une exploitation doit faire réaliser un audit de ses activités. Et là encore, un financement est possible à hauteur de 80% de la somme de l’audit (dans la limite de 800 euros). Une aide que les jeunes agriculteurs apprécieront pour avoir un œil extérieur sur leur travail, et des conseils pour améliorer leur production.

Si l’audit détermine que l’exploitation peut être sauvée, alors l’agriculteur en difficulté pourra bénéficier de l’AREA et relancer son activité.

Si malheureusement l’exploitation entre en faillite, l’exploitant pourra bénéficier d’une aide à la réinsertion professionnelle.

Les solutions alternatives pour les agriculteurs en difficulté

En cas de coup dur dans une exploitation, il est rassurant de savoir que l’on peut se baser sur d’autres sources de revenus. Tout miser dans une seule unité agricole revient à prendre un risque considérable en cas de perte imprévue de la production. Pour cette raison, de nombreux agriculteurs optent pour un second emploi. La double activité est l’un des visages de l’avenir de l’agriculture.

Afin de rompre avec la solitude, d’autres agriculteurs développent des activités d’agritourisme. Ils invitent les curieux à visiter leur exploitation et à acheter directement leur produit. Cela offre, entre autres, un meilleur contrôle sur le prix de vente idéal au maintien de l’exploitation. 

D’autres encore font appel à la solidarité des personnes en lançant des campagnes de crowdfarming et en proposant de financer des arbres ou animaux en échange de leur future production.

Enfin, les agriculteurs en difficulté peuvent optimiser leur exploitation afin que chaque élément contribue à sa rentabilité. Un hangar ou un garage vide constituent une source de revenus dormant. Mon Hangar permet aux agriculteurs de louer leurs bâtiments inutilisés. Ainsi, ils dégagent un revenu mensuel qui peut faire la différence entre une exploitation saine et une exploitation en difficulté.

Laisser un commentaire